Conclusion

A la question “Le choro, qu’est-ce que c’est ?”, on peut donc répondre qu’en plus d’être le plus ancien et le plus profondément brésilien de tous les styles musicaux de ce pays, le choro est un genre d’une créativité et une vitalité musicale foisonnante, en constante régénération. C’est le cœur profond de la musique brésilienne, celui qui bat au fond d’autres styles plus connus du grand public: le samba, la bossa nova et une grande partie de la MPB (la chanson populaire brésilienne).
Aujourd’hui, à l’heure où le choro, cette sorte de “jazz brésilien”, a été quelque peu déplacé et occulté par d’autres formes de MPB, les groupes contemporains de chorões lui rendent la place qu’il mérite et modernisent le genre, remettant au goût du jour les formes traditionnelles, les transformant au contact d’autres musiques venues d’ailleurs, et inscrivant de nombreuses nouvelles compositions à leur immense répertoire. Pour la première fois on voit apparaître des groupes en Amérique du Nord, en Europe et au Japon, qui connaissent le choro, en étudient la pratique et le jouent bien, même s’ils n’ont jamais mis les pieds à Rio.
Les musiciens de choro modernes jouent et enregistrent énormément, et depuis l’essor des musiques du monde dans les années 1990, qui a introduit ce style musical dans le marché mondial, leurs œuvres commencent à toucher un public de plus en plus large, passionné par cette musique splendide.
En ce début du XXIème siècle, le choro vit une renaissance, se réinventant sans cesse grâce à de nouveaux musiciens. Sa grande valeur musicale et sa contagieuse vitalité jouissent dorénavant d’une reconnaissance internationale qui ne pourra que s’élargir encore dans les années à venir.